3 sur 7
Retour

WAM Référencement Référencement

Les ados : précurseurs de la recherche vocale

  1. WAM
  2. Blog
  3. Les ados : précurseurs de la recherche vocale

Vox Siri, vox Dei ? Depuis quelques années, les applications de commande vocale ont commencé à se développer et à être de plus en plus prisées par les utilisateurs que nous sommes. Corollaire de nouveaux procédés, la recherche vocale prend également de l’ampleur avec l’arrivée notamment d’assistants personnels intelligents sur le marché. Particulièrement parmi les adolescents.

Les adolescents fers de lance de la recherche par la voix

Dans 2001 l’Odyssée de l’espace, réalisé par Stanley Kubrick et sorti en 1968, HAL 9000 est un système d’intelligence artificielle qui peut communiquer avec l’équipage via une interface de synthèse vocale optimisée. Cinquante années plus tard, Google lance Google Home, un haut-parleur intelligent de forme cylindrique dont le but et la fonction sont d’aider les utilisateurs dans leur vie quotidienne. Il est ainsi relié à Google Assistant, une intelligence artificielle qui pourrait répondre à toutes les questions qu’on lui pose. Pour l’activer ou le réveiller, il suffit simplement de prononcer « Ok Google » et de lui soumettre ses interrogations, ses souhaits, ses volontés.

Concrètement, vous pouvez lui demander le temps qu’il va faire aujourd’hui, les horaires de train, vos rendez-vous, les actualités du jour, commander une pizza, les films à l’affiche, ou toute autre demande de type encyclopédique (quelle est la capitale de tel pays, quel acteur joue dans ce film, etc.) Google Home est enfin capable d’agir sur la lumière, le chauffage selon le type d’installation connectée que vous possédez.

Sur les appareils mobile, la recherche vocale est d’ores et déjà devenue un mode de comportement répandue. En 2016, selon Google, 20% des recherches sur mobile Android aux Etats-Unis se font de façon vocale et ce pourcentage connaît une importante progression. Plus généralement, sur l’ensemble des commandes vocales, 40 % des adultes et plus de la moitié des adolescents (55% des 13-18 ans) utilisent quotidiennement ce type de service. Surtout, d’après une estimation réalisée par eMarketer au mois d’avril 2017, il apparaît que c’est chez les millenials (c’est-à-dire les individus nés entre 1981 et 2000) que le nombre d’utilisateurs croît le plus rapidement, puisqu’on prévoit qu’en 2019, près de 40 millions d’entre eux seront séduits par ce mode de recherche (contre 29 millions actuellement).

Evolution des utilisateurs d’assistants vocaux aux Etats-Unis entre 2016 et 2019

Au cours de cette même période, la progression chez les baby-boomers (nés avant 1960) sera pratiquement inexistante tandis pour les personnes de la Génération X (nées entre 1960 et 1980), ce nombre augmentera légèrement. Nous avons donc ici clairement l’acquisition, non d’une nouvelle technologie, mais d’une nouvelle manière d’appréhender la technologie par un groupe générationnel donné. Ceci peut ainsi s’expliquer par le fait que les adolescents sont globalement habitués à vivre avec des ordinateurs, avec des smartphones, facilités en cela par la généralisation du haut et du très haut débit. En effet, l’acquisition et la compréhension d’outils technologiques est plus évidente quand la personne naît et grandit avec ce type d’outil.

Un référencement plus naturel pour des requêtes naturelles

Ce concept suit la même logique que l’apprentissage d’une langue étrangère. Ainsi, selon certains travaux réalisés, on serait capable jusqu’à l’âge de 8 ans d’apprendre une autre langue que la sienne avec une prononciation et une habileté linguistique comparable à celle d’un natif. Cette facilité existerait jusqu’à l’âge de 22 ans, avant de fortement diminuer par la suite. Et il en est de même pour l’utilisation de la recherche vocale.

Cette prépondérance des adolescents dans le fait de parler à son téléphone, à sa tablette, à son ordinateur correspond d’une certaine façon assez bien au caractère intuitif, instantané et impatient de cette classe d’âge. A chaque interrogation, à chaque demande, la réponse se doit d’être immédiate et pertinente. C’est d’ailleurs ce à quoi doit servir SEO. Les requêtes ne sont plus des mots-clés mais des questions courantes que nous échangeons entre amis, entre collègues de travail tous les jours : « Comment aller à ? », « A quelle heure est le film ? », « Quel restau pour ce soir ? », « c’est cher pour aller en Grèce ? », etc. Finalement, c’est cela la recherche organique, la recherche naturelle, c’est le questionnement qui remplace le mot. Et ce sont les adolescents qui s’approprient ce nouveau mode de fonctionnement.

Ainsi, avec l’allongement de ces nouvelles requêtes, l’univers du SEO va considérablement évoluer et les annonceurs et agences devront prendre en compte ces nouvelles exigences dans la planification stratégique de la visibilité des marques en ligne. En ce sens, la rédaction des contenus, leur organisation, la structure des sites et leur catégorisation seront guidées par la généralisation de ces nouvelles pratiques de recherche. Parallèlement, la recherche vocale sera plus effective selon certains facteurs de comportement comme la mobilité ; optimiser le SEO local et l’accessibilité des sites pour les smartphones constituent ainsi deux principes fondamentaux à respecter. Enfin, les featured snippets formeront la principale source des réponses données aux requêtes vocales et il convient pour les sites de structurer leur contenu (liste, tableau, question/réponse) suivant ce modèle.

L’émergence de cette façon de rechercher l’information va bien évidemment impacter à moyen terme le monde du référencement et les marques quant à leur visibilité. Les adolescents d’aujourd’hui seront ceux qui demain dicteront les règles de consommation. A ce titre, la recherche vocale mettra en exergue la politique du résultat unique et entraînera une recomposition des recettes publicitaires en ligne. Heureusement pour nous, il reste encore du temps avant que l’intelligence artificielle de Google se comporte de manière totalement indépendante et devienne hors de contrôle, comme le robot HAL de L’Odyssée de l’espace.

Parlez-nous de vous votre projet vos ambitions vos attentes

Qui êtes vous ?
Que souhaitez-vous nous dire ?
En quoi pouvons nous vous aider ?
Nous n'avons aucun moyen de vous contacter... Laissez-nous votre email ou votre téléphone.
Message envoyé. Merci !
Une erreur est survenue... Réessayez !

Adresse

136 cours Lafayette
69003 Lyon

000 Chargement
Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?