3 sur 7
Retour

WAM Référencement

5 conseils pour rédiger des contenus attractifs

  1. WAM
  2. Blog
  3. 5 conseils pour rédiger des contenus attractifs

Dans ce contexte de publication effrénée de contenus – on parle parfois de « content shock » – il n’est pas évident de se démarquer sur le web. La qualité de l’écriture est donc plus que jamais primordiale. S’il n’y a pas de recette miracle pour marquer l’esprit des internautes, l’objectif clé reste néanmoins de rédiger des contenus attractifs, percutants et efficaces. Comment s’y prendre ? WAM-Référencement vous livre cinq conseils.

1. Poser les stylos et réfléchir avant d’entamer l’écriture

Avant de vous lancer tête baissée dans l’écriture de votre contenu, il est important de prendre le temps de réfléchir pour construire votre message. Vous devez d’abord être capable de répondre de manière très succincte à deux questions essentielles : « Qu’est-ce que je souhaite exprimer ? » et « Où ai-je envie d’aboutir ? ».

Les réponses à ces deux questions permettent de dégager les thématiques principales qui deviendront les grandes parties de vos contenus. Elles permettent surtout de préciser une idée centrale, c’est-à-dire votre angle. Cette phase de réflexion, lors de laquelle vous posez vos stylos, est primordiale pour éviter de partir dans tous les sens et pour donner les grandes orientations de votre contenu.

2. Faire des choix

Il s’agit peut-être de LA règle de base de l’écriture web qu’il est toutefois important de rappeler : informer, c’est choisir. Faire le choix de son sujet, de son angle mais également de sa cible. C’est la meilleure façon de renseigner votre internaute et de lui fournir un message clair.
Vous ne pouvez pas tout dire dans un seul et même contenu, au risque de ne lui donner aucune identité et de noyer votre internaute dans un trop-plein d’informations. Si plusieurs angles se dégagent lors de votre réflexion sur le sujet, mieux vaut dans ce cas les décliner en plusieurs contenus indépendants.

3. Rédiger un premier jet sans penser à Google

Lors de votre premier jet, il est conseillé d’oublier que vous écrivez pour Google, au risque d’obtenir un contenu fade et sans personnalité. Autrement dit, laissez-vous aller sans vous bloquer avec les contraintes liées au référencement de votre contenu, au ton, à la cible, etc. Votre style n’en sera que meilleur.

Ce n’est que pendant la phase suivante, celle de la relecture et de la réécriture, que vous pouvez procéder à quelques retouches pour y ajouter de la pertinence et des notions essentielles, ou pour adapter le ton et le style à la plateforme de publication. Lors de cette étape, il convient également d’enlever le superflu et de favoriser les tournures actives, par exemple.

Fred Vargas, auteure de polars français, affirme qu’il lui faut à peine trois semaines, certes « intenses », pour écrire le premier jet de son roman. Le plus gros du travail réside pour elle dans la correction, nécessitant six mois en moyenne. Bien qu’il s’agisse de l’écriture d’un livre, cet exemple illustre bien l’importance du premier jet sans retenue, suivi du travail de relecture.

4. Travailler les titres et l’accroche

Pour rédiger des contenus attractifs, qui marchent auprès de votre cible, vos titres doivent idéalement être informatifs ET impactants. Attention toutefois à ne pas tomber dans le piège des titres accrocheurs mais mensongers, qui séduisent le lecteur en l’induisant en erreur.

Un bon titre doit attirer l’internaute tout en restant fidèle au contenu. Inutile d’en faire trop, ni d’employer des mots complexes et alambiqués (cela vaut aussi pour la totalité de votre texte), car ce sont souvent les idées les plus simples qui sont les plus fortes.

Même conseil pour l’accroche de votre texte, qui se veut directe et synthétique, afin que l’internaute puisse rentrer tout de suite dans le vif du sujet. N’hésitez pas à répondre aux 5W rapidementwhy, where, when, who, what – pour positionner votre texte et donner des repères au lecteur.

Le journal Libération se passe de photo, ce jour-là, et utilise des mots forts pour attirer l’attention des lecteurs.

5. Susciter l’émotion

Pour captiver l’internaute et faire en sorte que vos contenus soient suffisamment attractifs pour ne passer aux oubliettes, il est fondamental de générer une émotion. Comment s’y prendre ? En créant des images dans l’esprit du lecteur, grâce à des exemples, des illustrations et des cas concrets. Autrement dit, il s’agit de fuir les idées abstraites pour se concentrer davantage sur des faits réels.

Enfin, la chute de votre contenu est loin d’être anodine, car c’est elle qui va susciter la dernière émotion, celle dans laquelle vous laissez l’internaute. N’hésitez donc pas à la soigner, afin de donner envie au lecteur de revenir.

N’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés !

Parlez-nous de vous votre projet vos ambitions vos attentes

Qui êtes vous ?
Email
Téléphone
Que souhaitez-vous nous dire ?
En quoi pouvons nous vous aider ?
Nous n'avons aucun moyen de vous contacter... Laissez-nous votre email ou votre téléphone.
Message envoyé. Merci !
Une erreur est survenue... Réessayez !

Adresse

Bureau de Lyon : 11 B Quai Perrache - Immeuble Convergence
69002 Lyon

Bureau de Lille : 3 rue Saint-Sauveur
59800 Lille

Bureau de Paris : 124 rue
La Fayette 75010 Paris

Téléphone

+33 (0)4 78 14 50 09
000 Chargement
Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?