3 sur 7
Retour

WAM Référencement Référencement

[WAMCAST] E-A-T : focus sur les critères du nouveau paradigme de Google

  1. WAM
  2. Blog
  3. [WAMCAST] E-A-T : focus sur les critères du nouveau paradigme de Google

L’équipe de WAM Référencement vous propose un tour d’horizon de tout ce qui fait le SEO : actualité, data, contenus, relations presse, etc. Au programme de ce deuxième numéro du Wamcast : la mise à jour des Guidelines de Google à destination de ses Quality Raters, un échange entre Bill Slawsky et Danny Sullivan à propos de la pertinence de contenu et la mise en avant par Google des articles originaux.

Mise à jour des Guidelines à destination des Quality Raters

Pour débuter ce nouveau numéro du Wamcast, David Eichholtzer, le directeur et fondateur de Wam-Référencement revient sur la mise à jour des Guidelines de Google à destination de ses Quality Raters. En effet, Google utilise ses Search Quality Rate Guidelines pour former des milliers d’évaluateurs humains – les Quality Raters – à analyser des exemples concrets de pages Web afin d’évaluer leur qualité globale. Les informations recueillies par ces évaluations sont ensuite comparées et utilisées pour améliorer l’algorithme de Google. Ces directives sont mises à jour une à deux fois par an. Et justement, très récemment, Google a fait des ajustements sur ce qu’il considère être des contenus de « bonne » ou de « mauvaise » qualité, ceci, afin d’être le plus concret possible dans la manière de mesurer la qualité d’un contenu. Google a classé ces critères de qualité en trois parties :

  • Le niveau d’expertise du contenu ;
  • Le niveau d’autorité ;
  • Le niveau de fiabilité, ou Expertise, Authoritativeness, Trusworthiness en anglais, ce qui donne l’acronyme E-A-T.

Il faut voir E-A-T comme le nouveau paradigme de Google, qui remplace le vieux triptyque technique – contenus – liens. Dès le début du Wamcast, David Eichholtzer vous propose un point très complet sur les améliorations à apporter aux contenus pour être mieux considéré par Google, et les ajustement à apporter à votre stratégie SEO.

Google et la pertinence du contenu

Helder Fonseca, responsable RP et partenariats chez WAM Référencement, a décidé de vous parler d’un article de Seroundtable – un site d’actu SEO – publié par Barry Schwartz : « Google : nos systèmes ne peuvent pas déterminer la pertinence d’un contenu ». Cet article met en avant la confusion qui peut exister entre plusieurs notions dans le SEO. Et pour l’illustrer, l’article s’appuie sur une discussion Twitter entre Bill Slawsky – Directeur R&D SEO chez Go Fish Digital – et Danny Sullivan, le porte-parole de Google. L’échange tourne autour de comment Google juge de la pertinence même d’un contenu. Danny Sullivan révèle qu’elle est impossible à mesurer pour l’algorithme mais que Google se base sur d’autres critères pour déterminer la qualité d’un d’un contenu. C’est là que Bill Slawsky le relance en parlant de popularité pour désigner l’autorité.

Et il fait erreur. L’autorité n’est pas la popularité. Il faut en fait distinguer trois notions :

  • La notoriété : le fait d’être connu ;
  • L’autorité : le fait de s’imposer à autrui du fait de ses qualités ;
  • La popularité : le fait d’être apprécié.

L’algorithme peut aisément mesurer les 2 premières en se basant sur les mentions, le volume des requêtes de marque, le nombre de liens, etc. Mais il est très difficile pour l’algorithme de comprendre la popularité d’une marque à partir de son site.

Dès la 11e minute du Wamcast, Helder vous apporte son expertise sur la manière dont l’algorithme peut – ou non – mesurer ces trois notions.

Google privilégie les articles originaux

Pour finir ce nouveau Wamcast, Brice Tollemer nous fait un focus sur la mise en avant des articles originaux par Google, par rapport, par exemple, à la reprise de dépêches. En effet, le moteur de recherche souhaite soutenir les efforts journalistiques que représentent cette production de contenu. Ces articles sont le fruit d’enquêtes parfois longues, demandent des ressources importantes et, à terme, peuvent impacter sensiblement le monde. En parallèle, Google désire également proposer aux internautes des informations fiables. Avec la multiplication des reprises de dépêches AFP par les différents titres, il est difficile pour les lecteurs de trouver la source initiale qui a tout déclenché. Plus précisément, Google continuera de montrer les articles les plus récents, mais il mettra également en avant les sources originelles. Ces articles resteront visibles plus longtemps dans la liste des résultats de recherche. Rendez-vous à la 19e minute pour écouter toutes les explications et les précisions de Brice sur ce sujet.

N’hésitez pas à partager ce podcast sur vos réseaux préférés !

 

Parlez-nous de vous votre projet vos ambitions vos attentes

Qui êtes vous ?
Que souhaitez-vous nous dire ?
En quoi pouvons nous vous aider ?
Nous n'avons aucun moyen de vous contacter... Laissez-nous votre email ou votre téléphone.
Message envoyé. Merci !
Une erreur est survenue... Réessayez !

Adresse

11 B Quai Perrache - Immeuble Convergence
69002 Lyon

000 Chargement
Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?